Les cols blancs de Saguenay sont prêts pour la grève

hotel ville Saguenay

Les esprits s'échauffent à la table de négociations entre la Ville de Saguenay et ses cols blancs, si bien qu'un médiateur-conciliateur est nommé pour la première fois de l'histoire du syndicat qui parle d'un manque de considération et de respect de la part d'une des plus grandes municipalités du Québec.

Au cours des dernières heures, 96 % des 350 membres du Syndicat canadien de la fonction publique ont voté en faveur de moyens de pression pouvant aller jusqu'à la grève. Sans vouloir entrer dans les détails de leur stratégie, la présidente Stéphanie Cloutier, indique que tout sera fait pour protéger leurs conditions de travail.

« C'est un recul sur des acquis qu'on a depuis 20 ans. Depuis la première convention collective qui a été signée lors de la fusion municipale en 2003. » - Stéphanie Cloutier, présidente du SCFP

Le dernier contrat de travail a été signé en 2012, sous le règne du maire Jean Tremblay, pour une durée de sept ans. La convention collective des cols blancs est donc échue depuis le 31 décembre 2019.

Les cols blancs représentent plusieurs employés à la Ville de Saguenay, allant des employés de bureau, aux répartiteurs du 911 et aux commis, ainsi que les employés de bibliothèques ou des piscines.

Reste à voir si cette négociation mettra la table à celles à venir, puisque l'an prochain, les conventions collectives des trois autres syndicats à la Ville de Saguenay arriveront à échéance (cols bleus, policiers et pompiers).

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!