Les députés du BQ veulent mieux faire en matière d'immigration

Random worker

Les députés du Bloc Québécois veulent créer une table de concertation locale pour mieux aider les gens en matière d'immigration.

De plus en plus, le Saguenay-Lac-Saint-Jean accueille des étudiants étrangers, des travailleurs temporaires et des gens qui souhaitent s'installer dans la région à long terme, mais les délais s'accumulent inutilement, ce qui est désagréable pour les personnes en attente, mais aussi les entreprises qui manquent de main-d'oeuvre et qui souhaitent les engager.

La porte-parole du Bloc québécois en matière d'Immigration,Christine Normandin explique que plusieurs ministères peuvent être impliqués pour une seule demande d'immigration et c'est une responsabilité des deux paliers de gouvernements. Elle ajoute que trop souvent, la situation devient insupportable pour les personnes en attente de réponses. : 

« Ça touche le ministère de la Sécurité publique, le ministère du Travail et en plus c'est une compétence partagée, donc ça touche tout le monde et souvent quand c'est le problème de tout le monde ça devient le problème de personne. Le fédéral fait sa partie, ensuite envoie le dossier à Québec qui prend six à sept mois à traiter sa partie puis le renvoi au fédéral. On devrait traiter ça en parallèle. »

 

Les députés régionaux, Mario Simard et Alexis Brunelle-Duceppe remarquent que des organismes oeuvrent déjà en matière d'immigration dans la région sauf qu'il n'y a pas de discussion avec les autres intervenants, dont les élus.

 

« C'est ce qu'on doit faire pour arriver à faire ressortir ce que sont nos besoins. On a besoin d'un lieu de concertation. » - Mario Simard, député de Jonquière

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!