Les problèmes de communication d'Hydro-Québec montrés du doigt


Il semble que la société d'État éprouvait des difficultés tant dans ses communications externes qu'internes pendant la tempête du tournant des années 2022 et 2023. Sur la photo, de la neige au Saguenay—Lac-Saint-Jean le 22 décembre 2022. (Marc-Antoine Mailloux | Noovo Info)

Si personne ne remet en doute le travail acharné des employés d'Hydro-Québec, la récente tempête qui a frappé le Québec tout entier a révélé les failles de la société d'État sur le plan de ses communications. Dans Lac-Saint-Jean-Est, plusieurs élus déplorent le manque d'informations auquel ils se sont butés alors que des milliers de citoyens étaient privés d'électricité.

Article par Yohann Harvey-Simard, Le Lac St-Jean

À Saint-Gédéon, plusieurs arbres se sont abattus sous la force des bourrasques, obstruant ainsi plusieurs routes de la municipalité.

Alors qu'il tentait de faire part de la situation à Hydro-Québec, le maire de Saint-Gédéon, Émile Hudon, affirme qu'il a dû composer avec des «non-réponses» et, dans le meilleur des cas, des «réponses évasives».

Or, il semble que la société d'État éprouvait des difficultés tant dans ses communications externes qu'internes.

«Il y a des agents de relation avec le milieu et les municipalités, mais ils n'étaient pas plus au courant que nous des problématiques. Il fallait qu'ils aillent sur le site Internet comme nous. Ils n'étaient pas en relation directe avec les employés.»

Autrement dit, en déduit le maire, les agents de relation étaient mal informés du travail effectué par les employés sur le terrain.

À lire également:

Pas mieux avec la Sûreté du Québec

Le maire a également contacté la Sûreté du Québec pour signaler que certains arbres s'étaient abattus sur des fils électriques, ouvrant la porte à des risques d'incendie.

«J'ai dit au patrouilleur que c'était une question de sécurité, et il m'a dit qu'il avait 150 appels. Alors je lui ai demandé ce qui allait arriver s'il y avait un feu, et il m'a répondu que, "Eh! Bien, la maison passera au feu."»
- Émile Hudon, maire de Saint-Gédéon

Il affirme toutefois avoir reçu des excuses de la part du sergent du corps de police au nom de son patrouilleur depuis.

Métabetchouan-Lac-à-la-Croix

Le maire de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, André Fortin, a fait le même constat que son homologue de Saint-Gédéon.

«On savait que les équipes d'Hydro-Québec travaillaient énormément. Le problème qu'on avait, c'était par rapport aux communications. En tant que ville, on n'avait pas beaucoup d'informations. On aurait voulu savoir où étaient rendues les équipes, avoir des délais les plus précis possibles, mais on avait juste l'information qui était sur Internet, et ça ne dit rien sur le site.»

Or, André Fortin et Émile Hudon rappellent que des informations justes et précises sont essentielles au bon déploiement des mesures d'urgence des municipalités.

«Si on a des personnes à mobilité réduite, malades, ou des personnes aînées, il faut être capable de les prendre en charge. On a un plan de sécurité civile, mais il faut être capable de l'appliquer. Il faut savoir où Hydro-Québec est rendue dans ses affaires.»

Des centres d'hébergement temporaires ont été mis en place à Saint-Gédéon et Métabetchouan. Plusieurs citoyens ont dû s'y réfugier.

À VOIR ÉGALEMENT | «Ce n'était qu'une question de temps»: le maire de Port-Cartier demande à Hydro-Québec d'agir

 

Des améliorations attendues

André Fortin et Émile Hudon, de même que le préfet de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, Louis Ouellet, espèrent qu'Hydro-Québec améliorera l'efficacité de ses canaux de communication.

«Il faudra assurément trouver des solutions. Avec les changements climatiques, c'est sûr qu'on va être pris avec des situations du genre encore. Maintenant, c'est un act of God majeur et on ne peut pas blâmer personne dans ces conditions-là.  Mais assoyons ensemble et essayons de trouver des solutions pour que ce soit moins problématique dans le futur», plaide Louis Ouellet.

Rappelons que les pannes se sont majoritairement déclarées le 23 décembre. En date du 27 décembre, des milliers d'abonnés étaient toujours privés d'électricité dans la MRC Lac-Saint-Jean-Est.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!