Les semences débutées dans le haut du Lac-Saint-Jean

Les producteurs agricoles ont pu commencer à semer leurs champs un mois plus tard qu'à l'habitude. (Johanie Bilodeau | Noovo Info)

La chaleur et le soleil des derniers jours ont de quoi réjouir les producteurs agricoles du haut du Lac-Saint-Jean qui ont enfin pu commencer à semer leurs champs.

Le président de l'Union des producteurs agricoles, Mario Théberge, passe 20 h par jour dans les champs afin de semer le plus rapidement possible et de récolter les foins dont la saison est débutée.

« On est contents. Il y a beaucoup de foin et il est beau. »

En date de mardi, les agriculteurs ont semé plus de la moitié de leurs terres, selon Mario Théberge.

« Si on n'a pas trop de pluie cette semaine, on va en venir à bout. On pourra finir nos semences un mois plus tard que d'habitude, mais, au moins, ça va être dans la terre et on va croiser les doigts pour être capables de récolter à l'automne. »

Les producteurs souhaitent un automne chaud et sec pour leur donner un coup de main pendant les récoltes tardives d'octobre.

« Un jour d'été équivaut à trois jours d'automne dans les récoltes », image le producteur.

Les agriculteurs pourront soupeser au cours de la saison l'importance des pertes occasionnées par le début de saison tardif. Ils pourront aussi prendre la mesure du sol plus ou moins compacté qui peut lourdement influencer la culture des céréales.

Rappelons que la grande quantité de pluie reçue en mai a rendu les semences impossibles pour les producteurs agricoles du haut du Lac-Saint-Jean qui craignaient de ne pas pouvoir semer cette saison. Impuissant devant les humeurs de dame Nature, Mario Théberge avait alors demandé au gouvernement du Québec de considérer leurs terres gorgées d'eau comme des zones sinistrées.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!