Mashteuiatsh accepte les excuses du premier ministre

Mashteuiatsh

Le premier ministre François Legault a présenté ses excuses aux membres des Premières Nations à l'Assemblée nationale mercredi avant-midi. Tous les autres chefs de parti ont aussi pris la parole pour présenter leurs excuses.

Un moment émotif qui faisait suite à la publication du rapport du commissaire Viens qui confirme que les Autochtones du Québec sont victimes de discrimination dans l'ensemble du système public.

 

« L'État québécois a manqué à son devoir envers vous. Il vous demande aujourd'hui pardon. » - François Legault, premier ministre du Québec.

 

Présent au Salon Bleu avec plusieurs de ses pairs, le vice-chef de la communauté innue de Mashteuiatsh, Charles-Édouard Verreault, perçoit dans ces excuses le début d'une nouvelle ère. :

 

« Je pense que les élus sont sincères dans leurs excuses, mais là il faut que ça descende dans l'appareil administratif et ça risque de prendre un certain temps, mais on a bon espoir. Aussi, on aimerait maintenant avoir des relations de nation à nation avec le gouvernement. »

 

Un financement adéquat du service de police autochtone et une approche différente pour les jeunes dans les services de protection de la jeunesse sont demandés depuis longtemps par la communauté innue.

Le juge à la retraite, Jacques Viens, a rendu un rapport accablant la semaine dernière à la suite de la commission mise sur pied en 2016 après les allégations de sévices sexuels et d'abus de pouvoir de femmes autochtones envers des policiers de la SQ de Val d'Or. Son rapport présente 142 recommandations.