Octogénaire retrouvé dehors en plein hiver à Dolbeau-Mistassini: un décès accidentel


(La Presse canadienne)

L'octogénaire qui avait été retrouvé dans un état critique par une nuit très froide à Dolbeau-Mistassini en février 2022 est décédé d'une hypothermie sévère. La thèse criminelle est ainsi écartée.

C'est ce que conclut la coroner Me Monique Tremblay dans son rapport d'enquête sur la mort de Bertrand Bernier, 81 ans.

L'homme souffrait de plusieurs problèmes de santé, dont une maladie pulmonaire, de la schizophrénie ainsi que de troubles cognitifs et visuels qui l'empêchaient de bien voir.

Il demeurait à la résidence privée pour aînés le Manoir cinq saisons depuis 2014. Bertrand Bernier résidait dans le secteur autonome, mais il possédait une autorisation pour se rendre dans l'unité 1, une unité dédiée aux personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.

Ce jour-là, il a passé la journée dans l'unité 1, puis s'est retrouvé dans le hall d'entrée plus tard en soirée, se plaignant de douleurs au ventre. L'octogénaire a été ramené à l'unité 1 par le garde de sécurité, mais il s'est à nouveau déplacé dans le hall d'entrée.

Vers 3h30, possiblement dans un état de confusion, l'homme est sorti à l'extérieur alors que la température était de -32 degrés Celsius. En raison de ses difficultés à se déplacer, il est probablement tombé, lui causant une fracture à la hanche qui l'a empêché de se relever.

L'octogénaire a été retrouvé par un passant deux heures plus tard, à environ 130 mètres de la résidence, agité et en hypothermie.

«Ses mains et ses pieds étaient noircis, il était conscient et disait avoir très froid. M. Bernier a été transporté à l'hôpital de Dolbeau-Mistassini où il a été pris en charge par l'équipe de l'urgence.», indique la coroner dans son rapport.

Bertrand Bernier est finalement décédé trois jours plus tard au centre hospitalier.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!