PASSEPORT VACCINAL: Pas de sport pour certains cégépiens

Ballon de football

L'équipe de football du Cégep de Chicoutimi doit composer avec huit joueurs en moins en raison de l'entrée en vigueur du passeport vaccinal aujourd'hui. Au Cégep de Jonquière, les Gaillards auront également moins de joueurs sur le terrain pour amorcer la saison.

Bien que le passeport vaccinal ne soit pas exigé pour les étudiants collégiaux, il est dorénavant requis pour les activités sportives. Toujours à Chicoutimi, un étudiant qui joue au soccer est également écarté de l'alignement.

Dans les deux établissements, les responsables expliquent toutefois qu'une période de sursis est en cours jusqu'au 15 septembre. D'ici là, les jeunes peuvent toujours prendre rendez-vous pour recevoir leur vaccin.

« La plupart ont leur rendez-vous de deuxième dose et la première est donnée. Donc, ça va peut-être les pénaliser pour quelques jours ou quelques semaines, selon la date de la vaccination parce que le passeport devient effectif six jours après la deuxième dose. » - François Laberge, responsable des sports au Cégep de Jonquière

Le Cégep de Chicoutimi nous confirme aussi avoir reçu des demandes de remboursement de la part de partisans qui ne sont pas pleinement vaccinés. Le premier match aura lieu vendredi.

À l'Université du Québec à Chicoutimi, la direction indique ne pas avoir rencontré ce problème avec les athlètes.

Le reportage complet du journaliste Thomas Gagné est disponible ici.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!