Québec annule les deux rassemblements de Noël

Sapin de Noel flou

Oubliez les soupers de famille autour de la dinde et les atocas. Québec interdit finalement les deux rassemblements de Noël en zone rouge.

François Legault n'a pas attendu le 11 décembre tel qu'il l'avait indiqué en début de semaine pour prendre sa décision et en a fait l'annonce cet après-midi, lors de sa conférence de presse. Il a tenu compte notamment du personnel de la santé qui est à bout de souffle. 6600 employés du réseau de la santé sont actuellement en congé de maladie ou en retrait préventif.

Le premier ministre admet que si c'était à refaire, il n'aurait pas dû ouvrir la porte à deux jours de rassemblements à Noël, il y a deux semaines.

Le 19 novembre, le gouvernement Legault avait autorisé les partys de 10 personnes et moins entre le 24 et le 27 décembre, à condition que la situation sanitaire ne se détériore pas. La santé publique avait par la suite demandé au premier ministre de se limiter à deux rassemblements.

Malheureusement, les cas de COVID-19 et les hospitalisations ne cessent d'augmenter ces dernières semaines.

«On est obligé de se rendre à l'évidence, ce n'est pas réaliste de penser qu'on va réussir à diminuer la progression du virus d'ici Noël.» -François Legault, premier ministre du Québec

François Legault a tenu à préciser qu'il s'agissait d'une décision gouvernementale et non de la Santé publique. Il est bien conscient que plusieurs personnes seront déçues de ne pouvoir voir leur famille et leurs amis.

De son côté, le directeur national de Santé publique, le Dr Horacio Arruda, a indiqué qu'il fallait agir maintenant pour ralentir la progression de la COVID-19.

«On a un problème actuellement. On a un profil de l'épidémie qui est très différent du printemps. [...] Cette fois-ci, le virus est partout à côté de nous, donc il y a un potentiel de transmission communautaire qui est très élevé, beaucoup d'éclosions un peu partout.» -le Dr Horacio Arruda

Des rassemblements permis dans les zones moins à risque

Les Québécois qui demeurent en zone jaune (Côte Nord, Abitibi-Témiscamingue) (maximum de 10 personnes) et orange (Gaspésie, Bas St-Laurent, Outaouais sauf Gatineau, Laurentides, Nord du Québec) (maximum de 6 personnes) pourront toutefois continuer de se rassembler durant les Fêtes. Les personnes qui vivent seules conservent aussi le droit de recevoir la visite d'une autre personne à Noël.

Le gouvernement Legault maintient également les changements apportés au calendrier scolaire et aux entreprises, soit de fermer les écoles et privilégier le télétravail à compter du 17 décembre. Le confinement demandé avant et après Noël est aussi toujours de mise.

Par ailleurs, il sera aussi interdit de partir des zones rouges pour aller se réunir dans des zones moins à risque.

Les réactions sont nombreuses sur les réseaux sociaux. Les médecins se réjouissent de la décision du gouvernement Legault.

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!