Saguenay assure que son réseau d'aqueduc ne compte aucune conduite de plomb

eau....

La Ville de Saguenay assure que son eau est d'excellente qualité et que son réseau ne compte aucune conduite de plomb. Saguenay assure appliquer rigoureusement les exigences et respecter autant la règlementation québécoise que la norme canadienne.

Elle rappelle que la présence possible de plomb dans l'eau n'est aucunement liée aux usines de traitement des eaux.  Cependant, il peut y avoir des bâtiments privés ou publics construits avant 1970 qui peuvent avoir des tuyaux de plomb, précise le conseiller municipal Simon-Olivier Côté. Des entrées de service et des composantes internes seraient plutôt en cause. Il ajoute chaque année, des échantillons sont prélevés dans une centaine d'endroits et les résultats sont transmis au ministère de l'Environnement. :

 

« Si tel endroit a du plomb, on va aviser l'institution ou le propriétaire et il va devoir se conformer. Ce n'est pas à nous de le conformer. D'ailleurs, je crois qu'il faudrait demander à tous les bâtiments publics de vérifier eux-mêmes s'ils ont une présence de plomb dans leur eau. Les tests pourraient être faits à différents endroits et par la suite certains tuyaux seraient changés. »

 

En 2018, les tests ont révélé du plomb dans les conduites d'une dizaine de résidences et les propriétaires ont apporté les corrections nécessaires. En 2017, c'est le Cégep de Chicoutimi qui avait dû se conformer.

Exigences gouvernementales

Plus tôt cette semaine, le gouvernement Legault a adopté les nouvelles normes de Santé Canada pour réduire la présence de plomb dans l'eau. Celles-ci sont deux fois plus sévères que les normes québécoises, soit de 10 microgrammes par litre au lieu de 5. Un peu plus tôt ce mois-ci, le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, a demandé que toutes les fontaines d'eau des écoles primaires et secondaires du Québec soient testées. Une concentration trop élevée de plomb dans le sang contribue à diminuer le quotient intellectuel des jeunes.