Saguenay : trente écoles rénovées et Riverside manque d'espace

ecole

Trente chantiers de rénovation s'amorceront en mars prochain dans les écoles de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay. Un investissement de 21,2 millions $.

Les projets s'inspirent du concept des écoles de demain, explique le directeur des ressources matérielles, Nicolas Savard. Ce qui va dans le même sens que le projet Lab-École qui verra le jour à l'école Marguerite-d'Youville. : 

 

« Il va toujours y avoir l'entretien de base comme les fenêtres et les toitures, mais cette année on veut aller plus loin et offrir des espaces stimulants aux jeunes et aux enseignants avec des classes innovantes, des espaces collaboratifs, des laboratoires, des classes flexibles et de belles cours extérieures. Notre intention c'est de donner le goût aux élèves et aux enseignants de revenir tous les jours. »

 

Parmi la trentaine de projets, neuf seront plus majeurs dont ceux de l'école Grandes-Marées ainsi que Félix-Antoine-Savard où on rénovera les locaux pédagogiques et ajoutera un Lab-créatif. À La Pulperie, du Vallon, La Source et Saint-Alphonse les travaux seront faits sur la finition intérieure alors que pour les écoles Notre-Dame et Saint-Joseph ce sera plutôt la cour extérieure. Finalement, le service de garde sera refait à Sainte-Claire.

 

En attente d'investissement à Riverside

Pendant ce temps, l'école anglophone Riverside à Arvida manque de place et demande au ministère de l'Éducation d'ajouter des locaux. Les deux pavillons reliés par un tunnel, l'un pour les élèves du primaire et l'autre pour ceux du secondaire, débordent si bien que des classes portatives ont été ajoutées cet automne.

En trois ans, la clientèle à l'élémentaire est passée de 330 à 389 élèves. Au secondaire, ils sont 136 comparativement à 117 à la rentrée 2017, explique le président de la Commission scolaire Central Québec, Stephen Burke. : 

 

« Jusqu'à tout récemment, les élèves du secondaire utilisaient le gymnase de l'école primaire, mais là les élèves du primaire ont besoin de leur gymnase. Alors, au secondaire, nous demandons la construction d'un gymnase et pour le primaire, un agrandissement permettant d'ajouter six locaux et une classe maternelle 4 ans. »

 

Rappelons qu'il y a trois ans, les deux écoles ont été regroupées en un établissement. Stephen Burke ne regrette pas cette décision puisque l'espace était vraiment trop grand, même en ajoutant les nouveaux élèves. Il ajoute par ailleurs qu'ils ont trouvé un acheteur pour le bâtiment de l'ancienne école primaire.