Situation précaire pour des résidences privées pour aînés

Aîné - triste Istock CR giocalde

Au cours des dernières années, 450 résidences pour personnes âgées ont cessé leurs activités dans la province. La directrice du Regroupement québécois des résidences pour aînés est de passage dans la région aujourd'hui.

La pénurie de main-d'oeuvre, les coûts d'exploitation toujours à la hausse et le resserrement des exigences gouvernementales expliquent cette situation, selon Chantal St-Onge :

 

«Tous les coûts augmentent, les salaires et aussi l'alimentation, mais la capacité de payer des aînés elle est difficile. Donc pour les exploitants de petites résidences c'est aussi difficile d'assumer les coûts.»

 

Son groupe demande au gouvernement de bonifier le crédit d'impôt pour maintien à domicile des aînés, de mettre en place une stratégie de recrutement et de rétention de la main-d'oeuvre et d'établir une nouvelle méthode de fixation des prix des loyers.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean compte 95 résidences pour aînés et la grande majorité compte moins de 50 occupants. La situation est encore plus difficile pour les propriétaires de petites résidences, exprime Mme St-Onge.