Sport-Arts-Études : Les jeunes veulent débuter maintenant

Joueurs de soccer

La grogne chez les étudiants inscrits dans des programmes sport-arts-études ne faiblit pas, 24h après l'annonce que leur discipline ne débutera pas avant des semaines.

Hier, le ministre de l'Éducation Jean-François Roberge a mentionné que seuls les cours dont les groupes-classes (les bulles-classes) sont respectés pourront être offerts dès la rentrée. Sans cela, il faudra attendre quelques semaines.

Dans la région, la sortie publique de deux joueuses du Club de basket-ball Bleu et Or de Jonquière circule abondamment sur les réseaux sociaux. Sophie Bergeron et Amaryllis de la Sablonnière interpellent le ministre de l'Éducation en lui rappelant l'importance chez les jeunes de bouger et de se dépasser, encore plus dans les circonstances actuelles.

« Nous sommes aussi très conscientes que le Coronavirus est toujours présent. Nous avons tant bien que mal fait des efforts pour poursuivre nos études et bouger le plus possible dans les circonstances. En enlevant la pratique de sports scolaires, vous nous enlevez la possibilité de nous dépasser. Nous avons besoin de sports pour vivre. » - extrait du message lancé sur Facebook

 

Demande d'aide à la ministre de la Culture

Les sept écoles de formation artistique du Saguenay interpellent la ministre de la Culture, Nathalie Roy, pour que les jeunes puissent reprendre leurs cours interrompus depuis le mois de mars.

À cela s'ajoute une demande d'aide financière d'urgence alors que la situation est devenue critique étant donné qu'il n'y a aucune activité entre leurs murs depuis le mois de mars. 

Il s'agit des écoles de danse Florence Fourcaudot, les Farandoles, le Prisme culturel et l’Académie de danse du Saguenay ainsi que l’école de musique de Chicoutimi, l’Atelier de musique de Jonquière et les Ateliers d’arts plastiques de Jonquière.

 

 

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!