Thermopompe : Une entreprise montréalaise doit payer pour des fraudes à Saguenay

thermopompe

L'entreprise de commerce itinérant de thermopompes R.G.P. Entretien, ainsi que son président Daniel Goulet devront payer une amende de plus de 20 000 $.

En plus d'avoir fait du commerce sans permis, l'entreprise a utilisé des contrats non conformes et prétexté un motif pour vendre son service d'entretien de thermopompe, indique l'Office de la protection du consommateur.

Deux tribunaux en sont arrivés à cette conclusion en un an. Les infractions ont été commises entre août et décembre 2018 à Saguenay ainsi qu'à Sainte-Sophie et à Saint-Hippolyte. L'entreprise R.G.P. Entretien était basée à Montréal.

L'Office de la protection du consommateur rappelle qu'il faut toujours demeurer vigilant face à un commerçant itinérant du domaine de l'énergie.

Dans tous les cas, demandez d’autres avis, comparez les prix et faites des vérifications au sujet de l’entreprise avec laquelle vous envisagez de signer un contrat important. - extrait du communiqué

L'Office rappelle que lors d'une vente effectuée au domicile du consommateur sans qu'il est lui-même demandé au commerçant de se déplacer, le client dispose d’un délai de 10 jours pour résoudre le contrat. 

Ce n'est pas la première fois que les arnaques entourant la vente de systèmes de climatisation revient dans la région. :

Thermopompes : les arnaqueurs déploient de nouvelles stratégies
Les entrepreneurs font la guerre aux vendeurs itinérants
 

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!