COVID-19 : Plus de 50 % des nouveaux cas ont moins de 30 ans

Coronavirus (iStock.com jarun011)

Le nombre de cas de COVID-19 continue sa progression au Saguenay-Lac-Saint-Jean alors qu'un bond de 10 est observé aujourd'hui. Trois cas proviennent du réseau local de service (RLS) de Chicoutimi, 4 de Jonquière et 3 dans Lac-Saint-Jean Est.

Parmi les nouvelles personnes infectées, on compte un étudiant du Cégep de Jonquière qui a fréquenté l'établissement, précise la direction de la santé publique. Le CIUSSS note également que trois personnes ont été en contact avec des cas connus et deux étaient déjà en isolement.

Depuis le 23 septembre, le Saguenay-Lac-Saint-Jean n'a aucun répit avec une hausse constante de nouveaux cas. Le directeur régional de santé publique, Dr Donald Aubin, ajoute que depuis le début du mois, 49 personnes ont été testées positives. Ces raisons expliquent pourquoi la région est passée du palier vert au palier jaune.

Le passage du jaune au orange peut être évité, mais il faudra la collaboration de tous, principalement des moins de 30 ans qui représentent plus de la moitié des cas de cette deuxième vague.

« Plus il y a de proximité, plus il y a de risques, comme dans les rassemblements privés ou l'échange d'objets. On a qu'à penser au vapotage. Pour réussir à éviter la propagation, il faut que tous les groupes de la société y participent d'une façon parfaite. On s'adresse particulièrement aux jeunes parce qu'on n'y arrivera pas sans vous. » - Dr Donald Aubin

Le premier ministre François Legault a également lancé un appel aux jeunes cet après-midi, en leur demandant de penser à leurs parents et leurs grands-parents puisque s'ils sont contagieux, ils risquent d'infecter des gens plus vulnérables.

Tableau sur les paliers de COVID-19, CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean

 

Beaucoup d'absences à la Polyvalente Arvida

Le taux d'absentéisme est élevé depuis quelques jours à la Polyvalente Arvida, un foyer d'éclosion de la COVID-19 où huit élèves ont été testés positifs jusqu'à maintenant.

Une quarantaine d'élèves ne sont pas en cours. Certains demeurent à la maison en raison de symptômes, mais pour d'autres, ce sont les parents qui ont choisi de retirer leur enfant de l'école. À ces jeunes, s'ajoutent les 142 élèves placés en isolement préventif qui doivent poursuivent leur apprentissage en ligne.

« La situation n'est pas préoccupante pour l'instant. Nous sommes conscients que nous sommes la première polyvalente de la région a avoir vécu une éclosion de COVID-19. À cet effet, nous comprenons certaines réactions, voire les questionnements et les incertitudes des parents. Nous sommes en communication régulière avec eux et rappelons que les mesures d'hygiène ont été rehaussées dans notre milieu et que celui-ci est désinfecté de jour, de soir et de nuit.  » - Stéphanie Audet, conseillère en communication au Centre de services scolaire De La Jonquière

Pour la santé publique, il n'est pas question de fermer la Polyvalente Arvida ou tout autre école où il y a des cas dans la région. La situation est sous contrôle dans tous les cas, ajoute le Dr Aubin. 

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!