Un ex-militaire de Bagotville coupable d'agression sexuelle

Jason Roy-Lagacé

L'ex-militaire de Bagotville, Jason Roy-Lagacé, est reconnu coupable d'agression sexuelle et de voies de fait armées sur deux de ses ex-conjointes. Il est toutefois acquitté sur 9 des 12 chefs qui pesaient contre lui, dont harcèlement, entrave à la justice, voies de fait et introduction par effraction.

Jason Roy-Lagacé est aussi coupable d'avoir mal entreposé une arme à feu. Le juge Jean Hudon a rendu sa décision ce matin au palais de justice de Chicoutimi pour ces gestes qui ont été commis entre 2010 et 2016.

Il conlut qu'il a commis des voies de fait en lancant une boîte de condoms vers l'une des victimes, même s'il ne l'a pas atteinte. Le juge Jean Hudon conclut aussi que Jason Roy-Lagacé n'avait pas le consentement de la seconde victime lors d'une relation sexuelle, puisqu'elle a refusé à trois reprises de passer à l'acte. Le juge a remarqué que la victime est devenue émotive lorsqu'elle a abordé ce sujet lors de son témoignage, ce qui le pousse à croire sa version.

L'avocat de la défense, Me Charles Cantin, pourrait porter le chef d'agression sexuelle en appel.

«Moi je pense qu'il y avait des versions contradictoires à ce niveau-là. Quant à moi, il y a une partie du témoignage de madame qui a été moins analysé. [...] Être acquitté d'un chef d'harcèlement criminel et être condamné sur un chef d'agression sexuelle, ça me laisse penseur».

Me Cantin souligne que son client est déçu, d'autant plus qu'il est sans antécédent judiciaire. Jason Roy-Lagacé est aussi coupable d'avoir mal entreposé une arme à feu.