Une adolescente atteinte d'épilepsie sévère sans médecin à Saguenay

Médecin ISTOCK ANYABERKUT

Près de 13 000 personnes attendent sur la liste pour avoir un médecin de famille dans la région, dont Silya Oglio, une jeune fille de 13 ans atteinte d'épilepsie sévère. Son père, Marc, a cogné à plusieurs portes, mais sans succès.

Il a même demandé à des amis de voir si leur médecin pourrait prendre Silya, mais rien n'aboutit. N'ayant pas d'omnipraticien, la petite ne peut pas rencontrer de neurologue et finit par aller à l'urgence lorsque sa condition s'aggrave.

« Le problème avec les urgences, c'est que Sylia a besoin de rendez-vous avec un neurologue pour lui donner les traitements adéquats et ça, c'est quelques rendez-vous par année. » - Marc Oglio

Le temps d'attente pour un patient jugé à risques est de 280 jours au guichet unique. Pour une personne en bonne santé, il grimpe à 362 jours. Mise au courant de la situation par notre journaliste, la direction du CIUSSS a proposé deux solutions au père, dont celle de téléphoner à la Clinique désignée pédiatrique, mais malheureusement lorsqu'il l'a fait, on lui a répondu qu'il doit être référé par un médecin de famille.

Voyez le reportage complet de Thomas Gagné, journaliste pour Noovo Info.

Près de 13 000 personnes sur la liste d'attente

Même si la région est la plus performante et que 93% de la population a un médecin de famille, il y a tout de même près de 13 000 personnes orphelines, souligne le président de l’Association des médecins omnipraticiens du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Dr Olivier Gagnon.

On compte environ 350 omnipraticiens dans la région et toutes les places sont prises, explique Dr Gagnon, mais les départs à la retraite sont débutés et ce n'est pas en faisant pression comme le premier ministre François Legault l'a fait plus tôt cette semaine qu'il va attirer la relève, croit le médecin qui ajoute que les plus âgés risquent de fuir plus tôt si le gouvernement leur impose de telles mesures.

« Les départs à la retraite sont débutés chez nous et 5000 patients se sont ajoutés dans la dernière année au guichet unique pour cette raison. D'ici cinq ans, entre autres, à Dolbeau et à Roberval on parle de plusieurs retraites et de milliers de patients. Nous, on est en mode solution, et c'est ça qu'on doit faire. » - Dr Olivier Gagnon, président de l’Association des médecins omnipraticiens du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Inscrivez-vous

Offres exclusives et promotions!